Dynamiser l’implication au travail sur la performance économique

>  L’approche ludique, qui déverrouille, représente mieux et frappe la mémoire.

>  Le parler clair et franc sur les chiffres et enjeux financiers de l’entreprise.

>  Les mini-ateliers pour l’implication au travail des non-financiers sur les enjeux financiers.

 

Que nous parlions de vos managers, de vos opérateurs, ou de toute autre population,
la première question que nous vous poserons sera : dans quel but ?

> Pour soutenir l’optimisation des coûts

Des exemples vous en disent plus qu’un long discours :

 

  • Productivité pour tous

    Un site industriel de façonnage pharmaceutique doit affronter des prix de vente plus serrés et convaincre ses managers et ses équipes que la rentabilité financière passe désormais par l’optimisation de la productivité : déploiement d’un module « 400 Coûts » à tout le personnel, en commençant par le comité de pilotage du site. Le résultat est ici de renforcer l’implication au travail sur la performance économique grâce à un meilleur partage des enjeux économiques.

    Encore et toujours des économies.

    Un site d’un gros équipementier automobile veut faire réentendre à tous la nécessité des économies au-delà d’une pression budgétaire devenue presque inaudible à force d’être banale : module « 400 Coûts » pour tout le personnel du site, en commençant par son comité de direction. La clarté des enjeux et les échanges de groupes multi-métiers relancent l’implication au travail sur la performance économique.

    Pourquoi ces coûts seraient-ils fixes ?

    Un site d’infrastructure gazière doit passer d’un pilotage uniquement technique à la gestion d’un cash devenu plus rare : module sur mesure pour lancer une réflexion des cadres sur les critères de variabilité des coûts considérés jusque là comme fixes.

> Pour impliquer une population précise dans l’optimisation économique de son travail

Des exemples vous en disent plus qu’un long discours :

 

  • Les managers commerciaux

    Un laboratoire pharmaceutique veut impliquer les managers commerciaux dans le pilotage de la rentabilité de leur activité : module sur mesure pour leur faire découvrir le pilotage financier de leur entreprise et les indicateurs de rentabilité de leur métier, dessiner leur tableau de bord de zone et leur mettre en mains un outil de simulation pour travailler leurs leviers.

    Les gestionnaires de logistique industrielle

    Un grand groupe qui vend sur stock et dont le taux de service doit être irréprochable veut conclure le parcours de formation de ses gestionnaires de logistique industrielle par une initiation ludique aux enjeux financiers de leur métier : module sur mesure sur l’impact économique des décisions logistiques. Les informations inattendues et les échanges dans le groupe relancent leur implication au travail sur l’équilibre dynamique de la performance économique de leur métier.

> Pour accompagner un changement de modèle économique

Des exemples vous en disent plus qu’un long discours :

 

  • D’un centre de coût à un centre de profit

    D’un centre de coût d’un très grand groupe à un centre de profit d’un gros sous-traitant industriel : module « 400 Coûts » pour tout le personnel, en commençant par l’équipe de direction. Bien expliqué et partagé, le changement de modèle économique devient l’opportunité d’une nouvelle implication au travail sur l’équilibre économique de l’entreprise.

    D’un établissement public à un groupe international

    D’un EPIC français à un groupe international levant un emprunt obligataire : modules sur mesure de culture économique appliquée, à leur entreprise pour les managers, et à la production pour les techniciens de production. Un projet long de changement de culture pour passer d’une implication au travail uniquement scientifique et cloisonnante, à une implication plus rassembleuse sur l’équilibre économique.